Demeure des gardians, des pêcheurs et des bergers, la cabane se reconnaît à son volume géométrique, juxtaposition d’un parallélépipède, d’un cylindre, d’un cône et d’un prisme.

L’architecture traditionnelle de cette cabane est fruit de simplicité et d’ingéniosité. Son abside tourne le dos au mistral.

Cette demeure aux murs bas blanchis à la chaux a un grand toit traversé d’un chevron, dont l’ extrémité est parfois surmontée d’une corne de taureau ou d’une pièce de bois transversale pour former une croix. Ce chevron, placé à l’opposé de l’abside de la cabane éloigne la foudre et sert à nouer la corde qui l’amarre au sol, les jours de grands vents.

Jadis, les murs des cabanes étaient construits avec des matériaux issus des marais : glaise et roseaux. Aujourd’hui, d’autres matériaux sont employés… mais son architecture est toujours appréciée pour le plaisir de faire vivre la tradition ou tout simplement pour son adaptation aux conditions climatiques.