Caractérisé par sa petite taille, son squelette et ses membres grossiers, sa tête lourde, le cheval camargue se reconnaît à l'âge adulte par sa robe gris clair. Pourtant, le poulain naît bai brun,  et ce n'est que vers 4-5 ans que son pelage s'éclaircit.

D'une rusticité sans égale, le cheval camargue vit en semi-liberté dans les marais et les enganes été comme hiver. Les manades se composent d'un certain nombre de poulinières et d'un étalon ; les naissances ont lieu d'avril à juillet en pleine liberté. A l'âge d'un an, le poulain est marqué au fer rouge de son propriétaire et séparé de sa mère.

A trois ans, il est attrapé pour être dressé, opération délicate qui demande beaucoup de patience au gardian qui devra jour après jour mettre l'animal en confiance. Il est conduit en rêne d'appui, libérant ainsi la main droite du cavalier. Dans la plupart des manades, seuls les males sont dressés, les juments étant élevées pour la reproduction. Son utilisation s'élargit aujourd'hui à de multiples disciplinesde loisirs, sports et randonnées.

La Race du Cheval Camargue est officiellement reconnue par les Haras Nationaux depuis le 17 mars 1978 . Elle possède son Stud-Book et ses éleveurs sont regroupés en Association, l'A.E.C.R.C. (Association des Eleveurs de Chevaux de Race Camargue) A ce jour, 246 éleveurs sont répertoriés dont 156 dans le berceau de race qui s'étend de Montpellier à Fos sur Mer en passant par Lunel, Tarascon et Salon de Provence..