UN HÔTEL DE LUXE, L'ESPRIT D'UNE MAISON D'HÔTES

+33 490 97 89 01

31 TABLEAUX ORIGINAUX DE VAN GOGH
Influences et innovation
du 14 mai au 11 septembre 2016

La Fondation Vincent van Gogh Arles propose des expositions temporaires d’œuvres originales de Van Gogh et d’artistes contemporains majeurs lui rendant hommage.

Du 14 mai au 11 septembre 2016, vous pourrez découvrir l’exposition « Van Gogh en Provence : la tradition modernisée », qui rassemble 31 toiles du maître hollandais.

Parallèlement, la Fondation expose les peintures, sculptures et dessins de Glenn Brown, un des artistes contemporains britanniques les plus singuliers.

La troisième rétrospective consacrée à Van Gogh par la Fondation, elle confirme le rôle majeur de l’institution dans le regard sur l’œuvre et la pensée du peintre, en les plaçant en constante interaction avec la production artistique contemporaine. Il s’agira en l’occurrence de celle du peintre britannique Glenn Brown, exposée simultanément.

Sélectionnés par l’un des spécialistes les plus renommés, Sjraar van Heugten, les tableaux offrent un panorama des sept années de production intense du peintre, avec l’apogée de son séjour provençal au cours duquel il produisit environ 500 œuvres.

Au fil des salles, la palette se fait plus « outrée » — selon le terme même employé par Van Gogh —, la touche plus puissante, la composition plus audacieuse, tout en restant dans une remarquable continuité dans le choix des motifs. Van Gogh expérimente sans cesse pour moderniser les genres traditionnels du paysage, du portrait et de la nature morte auxquels il reste indéfectiblement attaché, sur les traces de ses maîtres révérés : Rembrandt, Hals, Delacroix, Millet, Breton ainsi que d’autres artistes de l’école de Barbizon. 

Les toiles choisies permettent de suivre sa quête artistique depuis ses débuts jusqu’à sa mort : à Nuenen, dans le Brabant, où son humanisme le porte à restituer la rude existence des gens du peuple  ; à Paris, où il se portraiture lui-même pour la première fois et aborde les contrastes colorés dans les natures mortes de fleurs ; en Provence, où il approche enfin ce soleil qui exalte la nature ; à Auvers-sur-Oise, où le blé l’enchante une dernière fois et ouvre la voie à l’abstraction contemporaine.